Arcimboldo :  L'Hiver.

Arcimboldo :  L'Air.

 





English Website

Analyses



Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique
 Contactez-nous    
Qui sommes nous ?  
 Liens 



Giuseppe Arcimboldo. L'Air. (Vers 1562). 

L'air est fait de quelques oiseaux sur le torse, un peu plus pour le visage et d'une multitude pour la chevelure. De bas en haut le nombre de volatiles augmente dans la construction de la toile. On aurait aussi bien pu imaginer l'inverse mais Arcimboldo veut souligner davantage encore la nature aérienne de l'élément. Ainsi il va crescendo en montant comme pour un décollage… L'Air : Une allégorie aux oiseaux… ou à la Chasse…En augmentant ainsi vers le haut le nombre de volatiles dans la composition de l'œuvre Arcimboldo nous convie presque à un lâcher de gibier à plume. Celui-ci était chassé à l'époque. Les familles royales d'Europe ont toujours aimé la fauconnerie..