English Website




Toutes les Analyses




Louis Comfort Tiffany. L’Ange Gardien. Vitrail. (1890).


Art Nouveau







Laisser un commentaire ou un avis.  




Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Louis Comfort Tiffany. L’Ange Gardien. Vitrail. (1890).

L’ange est un être spirituel considéré comme un messager ou un intermédiaire entre Dieu et l'humanité. Le mot vient du grec aggelos : « messager ».
Que l'on considère la religion grecque ancienne, le judaïsme, le christianisme ou l'islam, ce sont les anges qui sont les messagers divins envoyés aux hommes pour les instruire, les informer ou leur donner des ordres. Ils jouent le rôle d'intermédiaires entre l'homme et les forces célestes. Il faut savoir que les Babyloniens et les Assyriens représentaient déjà des personnages ailés descendant du ciel pour répandre les messages des dieux. Les Perses et les Égyptiens décrivent des êtres protecteurs aux caractéristiques semblables aux anges. Plus libres et plus puissants que les humains, les anges sont cependant soumis au divin. Un ange peut aussi faire office de gardien, de protecteur, en tant que guerrier céleste et puissance cosmique. Les anges gardiens servent à secourir et à guider les hommes. Dans la tradition religieuse, à sa naissance chaque être humain est placé sous la protection d’un ange qui a la tâche précise de l’assister à tout moment de sa vie sans jamais l’abandonner. L’ange, de tout temps a été représenté par l’art. Dans ce vitrail de Louis Comfort Tiffany, au-delà du merveilleux des couleurs, il faut noter l’admirable composition et la sensation d’enroulement de la jeune fille par les ailes de l’ange. Dans un grand tourbillon et par un vaste mouvement circulaire l’ange protège physiquement par ses ailes celle qui lui a été confié. L'ange est là physiquement en tant que protecteur mais aussi en tant que guide car il lui tient la main et il est attentif car sa tête est baissée vers elle. 

Si la partie bleue à droite est bien le ciel la ligne d’horizon est basse, le point de vue du spectateur se situe au niveau du visage des personnages. 

Les 2 personnages sont situés sur les lignes de forces, sur 3 points naturels d’intérêt. 

Physiquement les personnages sont présents sur 1/3 de l’œuvre, mais les ailes déployées de l’ange lui font occuper les 2/3. 

Les lignes courbes dominent la composition. Il y a un mouvement d’encerclement et d’enroulement des ailes de l’ange, des plumes, des feuilles de l’arbre et même des plis de la cape qui protègent la jeune femme. 

Détails : 

L’artiste a tout fait pour que la texture du verre ressemble le plus possible à des plumes. 

Feuilles de l’arbre ou plumes de l’ange on ne sait pas mais le verre semble comme sculpté. 

La jeune femme est enlacée par les ailes de l’ange et ses plumes au ton clair. 

L’arrière-plan laisse apparaître des couleurs chaudes rehaussées par quelques touches froides. 

Lumière : Le vitrail est éclairé de la gauche. 

Couleurs : Contrastes entre couleurs complémentaires. 

Oeuvres similaires : 

Louis Comfort Tiffany. Jésus et Nicodème. Vitrail.
Clic pour voir l’analyse.

Louis Comfort Tiffany. Paysage avec Chute d’eau. Vitrail. (1920).
Clic pour voir l’analyse.

Louis Comfort Tiffany. Chanson de Printemps. (1889).
Clic pour voir l’analyse.