Fernande Garay : Forêt 

Fernande Garay : L'Arbre de Vie

Gustav Klimt : Le Baiser

Analyses

English Website


 




Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
  
 Liens 





Fernande Garay : L' Arbre de Vie.

La peinture sur plâtre présente l'avantage de pouvoir donner du relief aux œuvres. L'artiste confection une plaque de plâtre au format désiré (ici 68 cm de haut et 49 cm de large) à l'aide d'un moule. Une fois le plâtre sec il réalise son dessin (crayon ou fusain). Ensuite, et c'est le plus contraignant, il faut poncer les parties qui seront en creux, les autres parties seront pleines d'où un effet de perspective très intéressant. 

Une fois le ponçage terminé il ne reste plus qu'à appliquer la couleur, ici le plâtre est blanc donc les parties blanches sont des zones où aucune couleur n'a été apposée. Pour d'autres effets il est aussi possible de réaliser des plaques de plâtre de couleur (noir, jaune, bleu, vert…) le plâtre pouvant être teinté lors de la réalisation de la plaque dés le départ. On voit bien l'intérêt, pour un paysage par exemple, de disposer d'une plaque bleu (le ciel) ou verte (la nature). 
Les plantes, sont avant tout l'allégorie de ce qui en nous est calme, naturel, et évolue vers un équilibre harmonieux de la personne conformément aux lois internes. La plante exprime des contenus psychiques qui plongent leurs racines dans les fonds obscurs de l'existence. Tronc puissant, tige membrée ou brin d'herbe flexible soutiennent et projettent vers le ciel, c'est à dire vers le domaine spirituel, la formation multicolore des feuilles et des fleurs. 
C'est à travers le tronc et les branches que la sève monte de la sombre profondeur, se transforme et alimente tout l'organisme. 
Le circuit des différents états végétaux est une allégorie pour le circuit du développement psychique dont la plante, ici un arbre au tronc relativement tourmenté, est une image particulièrement typique. 
D'un point de vue psychanalytique l'arbre est un symbole masculin de type paternel mais ici il symbolise aussi avant tout la personne. Il faut distinguer 3 zones distinctes dans le symbolisme de l'arbre. Les racines ou la partie basse représentent l'inconscient et les forces instinctives, ici comme elles sont très proches de l'eau, symbole des profondeurs de l'inconscient, c'est évident...