English Website


La Photographie.


Toutes les Analyses


La Composition


D’où viennent la force et la beauté des images ? 











Laisser un commentaire ou un avis.  


Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes   Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     Qui sommes nous ?    Liens 





Laisser un commentaire ou un avis.  


D’où viennent la force et la beauté des images ? 

Le pouvoir attractif d’une photographie ou d’un tableau, leur capacité à susciter des émotions sont-elles le fruit du hasard ou bien es-ce qu’il existe des lois et des règles ? 

La plus part des médias : Journaux, TV et même Internet utilisent le pouvoir des images pour vous toucher et pourtant ils ne vous expliquent rien… 

C’est la démarche inverse que nous adoptons ici. 

Vous devez savoir pourquoi ceci ou cela qui vous attire, vous émeut et vous touche.

Soit par désir de connaissance, par curiosité, parce que vous êtes un passionné ou un professionnel cherchant à renouveler l’expérience avec vos spectateurs ou bien vos clients. Vous pouvez faire défiler les images et ressentir les émotions en appuyant sur . 
Vous pouvez aussi obtenir des informations et comprendre pourquoi en cliquant . 

C’est vous qui choisissez… 

Bonne balade ! 

Le pouvoir de la réflexion. 

Une image symétrique est harmonieuse. Ces montagnes se réfléchissant dans l’eau induisent un effet de miroir. De plus les bleus du ciel et de l’eau (couleur froide) contrastent agréablement avec la bande de terre centrale aux couleurs chaudes. 
Dans l’image il existe aussi un autre contraste de forme entre l’horizontale de la berge et les verticales des arbres et des sommets des montagnes. Les pins en avant plan sont un rappel des montagnes au loin, donc il y a ici double réflexion et un effet de double miroir. 

Profondeur de champ et promenade. 

L’œil est guidé au loin par la longueur de l’allée d’autant que les branches des arbres agissent comme une voûte transformant le chemin en une sorte de couloir. 
Pourtant l’œil est aussi attiré par les couleurs chaudes et vives du premier plan. En conséquence celui-ci navigue entre le fond de l’image et l’avant plan. Ceci transforme cette image en une invitation à la promenade, le spectateur ne peut qu’avoir envie d’avancer. 

Au cœur de la Nature. 

Cette rose en gros plan (macro photographie pour les spécialistes) ne possède qu’une couleur, le rouge, qui est mis naturellement en valeur par le noir induit par l’espace entre les pétales. La forme circulaire évoque la féminité et la douceur, la perspective est naturellement centrale. Les gouttes de rosée ou de pluie rappellent la vie car il n’y a pas de vie sans eau et elles décorent les formes de la fleur. Une invitation au voyage au cœur de la Nature. 

Saisir le détail intéressant. 

Parfois la partie est supérieure au tout. Un simple détail peut devenir passionnant et envoûtant. Cet arbre possède des centaines de feuilles et des dizaines de branches mais une seule, si elle est correctement cadrée, peut être satisfaisante. 
La branche principale est sur la grande diagonale descendante. Les feuilles au premier plan sont rouges et contrastent vivement avec le vert et le bleu de l’arrière plan. Il existe un double contraste entre couleurs complémentaires rouge et vert ainsi qu’orange et bleu. Ces 2 contrastes renforcent la présence des feuilles qui semblent vouloir nous sauter aux yeux. 

Briser la monotonie.

Nous avons tous dans nos albums photos, papiers ou virtuels, des paysages de ciels et d’eau ou des bords de mer. Si rien ne vient chambouler des formes connues l’intérêt est moindre. Ici l’eau est paisible et reflète le ciel mais surtout les piquets apportent un élément nouveau et majeur à l’image. Au point qu’ils deviennent l’élément central de la composition. 

Automne : Harmonie entre couleurs chaudes. 

Parfois une image ne se distingue pas par sa composition mais par ses couleurs. 
C’est le cas ici. Cette harmonie subtile entre couleurs chaudes très proches sur le cercle chromatique se passe d’un cadrage trop précis, sa force vient de la subtilité du mariage entre ses multiples couleurs naturelles d’automne. 

Couleurs et mouvement. 

La cascade au centre vient brutalement partager en son milieu une composition qui 
pourrait être paisible. Le bleu de l'eau contraste vivement avec les couleurs chaudes 
de la végétation. Il existe aussi un contraste total entre le haut de l'œuvre et la partie 
inférieure, au niveau des couleurs mais aussi du mouvement. 

Le Charme de la Fin. 

Ce Navire au bord du gouffre semble proche de la fin du monde. De plus c'est aussi le crépuscule et la fin de la journée. Il existe un charme romantique et mélancolique lorsque les choses sont sur le point de finir. 

La grâce délicate et subtile du dégradé. 

Les changements de couleurs ne sont pas toujours agréables à l'œil. Lorsqu'ils se produisent de manière progressive, tout en douceur et graduellement c'est toute l'image qui en bénéficie. Ici il s'agit de passer d'un ciel bleu violet en haut au vert de la végétation au premier plan. Ceci se fait en passant par le rose, l'orangé, le jaune.
En photographie cette image est réalisée par l'usage d'un filtre devant l'objectif mais elle pourrait aussi provenir de l'imagination d'un peintre. 
Le Bon Moment. 

Un coucher de soleil n'est pas toujours une image simple à réaliser. Il faut attendre le bon moment. L'instant ou les rouges, les oranges et les dorés sont à leur maximum d'intensité pour venir contraster avec les couleurs froides du premier plan. Ceci nous donne ici un paysage digne des peintres de l'Hudson River School. 

L'immobilité de l'attente.

Ces gondoles vénitiennes semblent attendre que le brouillard se lève pour partir vers le large. La force de cette image vient dans sa suggestion. On imagine les gondoliers debout et les touristes se pressant pour embarquer… Mais pour l'instant le temps semble comme suspendu.