English Website

 

Toutes les Analyses

 


 Micro sculpture - les photographies d'insectes de Levon Biss.

En ligne le : 28.04.2016.







Une exposition photographique de Science et d'art.

Exposition spéciale à partir du 27 mai 2016 jusqu'au 30 octobre 2016 au musée d'histoire naturelle 
de d'Université d'Oxford.

Micro sculpture est une expérience visuelle unique. Un insecte de 10mm est détaillé en une copie de 3 mètres. L'objectif de Levon Biss capture la forme microscopique de ces animaux 
en haute résolution avec de saisissants détails.

Exposition Micro sculpture.
Musée d'Histoire Naturelle de d'Université d'Oxford.
27 Mai – 30 Octobre 2016.

 





 

Micro sculpture présente la collection d'insecte du musée d'histoire naturelle de l’'Université d'Oxford comme elle n’a jamais été vue auparavant. Le résultat de la collaboration entre le musée et le photographe Levon Biss donne une série de portraits qui capturent la forme microscopique d'insectes en grands-formats 
et des détails en haute résolution.

L'exposition se trouve dans la cour principale du musée, entourée par une architecture néogothique renversante, les plus grandes des copies photographiques de Micro sculpture mesurent jusqu'à 3 mètres et entourent le visiteur. 
Par rapport aux spécimens minuscules d'insectes cet énorme grossissement 
propose une expérience visuelle unique.

Des textes fournissent les informations au sujet de chaque espèce de l'exposition, les photographies permettent aux visiteurs de voir les structures minuscules qui compose les insectes et de contempler la beauté de l'insecte dans son ensemble.

Le musée d'histoire naturelle reçoit environ 650.000 visiteurs par an Sa collection importante d'insectes contient plus de 7 millions de spécimens venant de chaque pays du monde, y compris des spécimens de certaines des régions lointaines et des îles. Combinées, les collections du musée représentent un vaste dépôt d'information sur la biodiversité. La collection d'entomologie a également une valeur culturelle et historique significative, elle contient le spécimen de l'insecte collecté le plus ancien du monde et des milliers d'insectes rassemblés par les explorateurs victoriens et des biologistes tels que Charles Darwin et Alfred Russel Wallace.

La complexité étonnante, la structure et la beauté des insectes demeurent le plus souvent caché. Leurs formes, leurs couleurs et leurs structures sont complexes et vertigineuses par leur variété, mais avec la puissance d'un microscope ou d'un objectif de caméra optique les insectes peuvent être vus comme il sont, à leur propre échelle.

Avec un rapport optique élevé la surface même du coléoptère ou de la mouche sont complètement transformés et les détails de leur micro sculpture deviennent évidents : arêtes, angles, puits ou mailles gravées, c’est tout un monde infiniment petit d’une complexité ahurissante. On pense que ces structures microscopiques changent les propriétés de la surface de l'insecte de différentes manières, elles influencent les reflets de la lumière du soleil, l’effet de l’eau ou l’emprisonnement de l'air.

Les petits poils sont adaptés à bien des buts. Ils peuvent aider les insectes à saisir les surfaces douces, à porter le pollen, ou à détecter les mouvements de l'air. La forme de ces poils est parfois modifiée, de petites structures apparaissent comme de la poussière à l’œil nu. Chez quelques insectes, tels que des papillons et des coléoptères, ces structures dispersent et réfléchissent la lumière, créant les couleurs les plus vibrantes 
et les plus intenses jamais vues dans la nature.

Le processus évolutionniste de la sélection naturelle devrait expliquer toute cette diversité merveilleuse des micro structures, mais pour beaucoup d'espèces leur fonction adaptative spécifique est toujours inconnue. En observant des insectes en milieu sauvage, en étudiant les collections des musées et en développant de nouvelles techniques de formation par l’image nous apprendrons sûrement plus au sujet de ces créatures fascinantes 
et nous comblerons toutes nos lacunes. 

Dr James Hogan.
Life Collections, Oxford University Museum of Natural History. 

Site du Musée d'Histoire Naturelle de d'Université d'Oxford.




Levon Biss est un photographe britannique basé au Royaume-unis qui a réalisé des reportages pour des marques internationales durant les 18 dernières années. Son travail a été récompensé par les couvertures des publications telles que Time Magazine.

La passion de Levon Biss pour la nature et la photographie se sont unies pour créer Micro sculpture, une étude photographique des insectes dans un rapport optique hallucinant. Pour ce projet personnel, Biss a embrassé le monde de la macrophotographie et a traité le genre à un nouveau niveau. Ses photographies capturent dans des détails ahurissants la beauté du monde de l'insecte et sont imprimées dans des formats à grande échelle pour fournir au public une expérience inoubliable.

Levon Biss explique le processus de son projet photographique :

« Chaque image du projet de Micro sculpture est créée d'environ 8000 photographies différentes. L'insecte capturé est placé devant un microscope adapté qui me permet d'avoir un contrôle complet sur le positionnement du spécimen devant l'objectif. Je photographie avec un appareil-photo de 36 megapixel qui a l’objectif d’un microscope x10 il est rattaché à lui par l'intermédiaire d'un objectif 200mm.
Je photographie l'insecte dans approximativement 30 positions différentes, selon la taille du spécimen. Chaque partie est éclairée différemment avec des lumières de stroboscope pour mettre en évidence la beauté sculpturale de cette section du corps. Par exemple, j'allume et tire les antennes, puis après que j'aie accompli ce secteur, je passe à l’œil et l'installation d'éclairage change entièrement pour s’adapter à la texture et aux découpes de cette partie du corps. Je continue ce processus jusqu'à ce que j'aie couvert la superficie entière de l'insecte.
En raison de la profondeur de champ inhérente que les objectifs de microscope fournissent, chaque photographie individuelle contient seulement un minuscule glissement de l’image. Pour me permettre de saisir toute l'information je dois créer une image entièrement focalisée, l'appareil photo est monté sur un rail électronique que je programme pour avancer de 10 microns entre chaque clichés. Pour vous donner une idée de la distance, les cheveux humains font d'environ 75 microns de large. L'appareil photo avance alors lentement de l'avant de l'insecte au dos créant une suite d’images. Par divers processus de photo-empilement j'aplatis ces images vers le bas pour créer une image simple qui couvre toute l'épaisseur de l'insecte.
Je répète ce processus au-dessus du corps entier de l'insecte et une fois que j'ai 30 sections entière je les réunis dans un logiciel de traitement d’image pour créer l'image finale. Du début à la fin la photographie finale prend environ 3 semaines.»
Toutes les images de Micro sculpture sont disponibles à la vente. 

Pour de plus amples informations : contact@levonbiss.com
Le Site de Levon Biss: http://www.levonbiss.com.

Le site de Micro sculpture : http://microsculpture.net/






Site Web

Laisser un commentaire ou un avis.  


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

Accueil  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous   Qui sommes nous ?   Liens