English Website

 

Toutes les Analyses

La Photographie.


 Octobre. 



 

Octobre. 

Octobre est nostalgique. 
L’ Été n’est plus là, l’hiver pas encore là. 

Les feuilles tombent.
Octobre marque une fin et un début.

La belle saison est perdue, elle ne reviendra pas,
Une autre mais pas celle là… 

Celle là on ne l’oubliera pas, elle est gravée.
On l’emportera loin dans le néant ou l’éternité.

Octobre est romantique.
On se souvient, on se retient,
On ne pleure pas mais on ne sourit pas. 

Octobre est pathétique. 
La chaleur du soleil sur les peaux, 
Les excès de lumière, de chaleur,
L’emballement des cœurs et des souffles,
Les sensations disparaissent, s’estompent,
Oubli, nostalgie, mélancolie, peur. 

Octobre est languissant.
Les journées traînent,
Les soirées s’éternisent,
D’un geste il faut chasser 
Cette larme sur la joue.

Le cœur s’enlise,
Les sentiments agonisent.
Octobre est arrivé sans que l’été ne soit encore oublié. 

Bientôt l’hiver du cœur,
Bientôt le froid de l'indolence, 
Bientôt l’absence,
Bientôt le silence. 

Octobre est nostalgique. 
L’ Été n’est plus là, l’hiver pas encore là. 

BMR 01.10.2014.


Laisser un commentaire ou un avis.  


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens