English Website

 


Impressionnisme

Toutes les Analyses


 Dalila Imadalou. Parapluies à Nyon. (2011). Aquarelle. 





Laisser un commentaire ou un avis.  

 

Artiste :  Dalila Imadalou.      Site Web      Mail 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 




Laisser un commentaire ou un avis.  

Dalila Imadalou. Parapluies à Nyon. (2011). Aquarelle. 

Nyon est une ville Suisse située dans le canton de Vaud, entre Genève et Lausanne. La cité est bâtie sur une colline surplombant la rive droite du lac Léman, à 5 kms des rives françaises, la ville est cernée par les montagnes de Haute-Savoie. Nyon possède un petit port agréable et un château datant du XIIème siècle qui abrite les musées de l’Histoire et de la Faïence. L’église Notre-Dame, recèle les vestiges d’un sanctuaire païen romain. La seule construction romaine encore intacte de la ville est la tour César, représentant le dieu Attis. La toile représente une rue de Nyon un jour de pluie. L’artiste joue remarquablement de l’effet de contraste entre couleurs complémentaires chaudes et froides : bleu et violet avec jaune et orange. Grâce à l’aquarelle ceci donne un effet de temps couvert et orageux, mais aussi une image lumineuse et mélancolique en raison de la perspective et du sujet. Ces gens qui s’éloignent en s’abritant sous leurs parapluies c’est nous sur le chemin de la vie. On en voit le début mais personne n’en connait la fin. La scène semble nocturne car les lampadaires sont allumés. Nul doute que cette œuvre vous donnera envie de visiter Nyon et la Suisse un de ces prochains jours… 
Le point de vue du spectateur est situé sur le dernier groupe de personnes, l’œil est attiré par ce qui est au loin, puis vers le haut. 
Les personnages sont situés sur la ligne de force basse prés de 2 points naturels d’intérêt. 
La toile est construite sur la grande diagonale descendante. Les lignes de fuite au sol et en hauteur se croisent à l’arrière plan, ceci attire l’œil vers un lointain indiscernable. 
Détails : 
Le thème de la toile est impressionniste mais les couleurs rappellent le fauvisme. Les couleurs des personnages sont peu réalistes surtout le rose et le jaune orangé. Ces tons outrés participent à l’ambiance générale de l’œuvre.
Les lampadaires allumés donnent à penser qu’il s’agit d’une scène nocturne ou de début de soirée.
Les 2 voiliers sont pratiquement bords à bords, du papier japonais a été collé pour les voiles, de la plume pour les mâts. 
Ce bateau est légèrement en retrait. Sa voile est assez incurvée signe qu’il y a du vent. 
L’aquarelle donne beaucoup de finesse au dégradé. Sous la couleur on perçoit le grain du papier. 
De droite à gauche la couleur du ciel passe du bleu au jaune avec des touches de rose et de violet. Il exprime bien l’atmosphère chargée d’une journée orageuse. 
Les lampadaires produisent une lumière jaune bien caractéristique. La clarté vient aussi du ciel 

Lumière : 
Les lampadaires produisent une lumière jaune bien caractéristique. La clarté vient aussi du ciel et se reflète sur le sol humide.

Couleurs : Contraste entre couleurs complémentaires. 
Toiles Similaires : 
Dalila Imadalou. Nyon, Entrée Fleurie de la Tour.
Dalila Imadalou. Nyon,Place du Molard.