English Website



Toutes les Analyses


Maria Rémédios Varo


Maria Rémedios Varo. Personnage. 







Laisser un commentaire ou un avis.  


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Maria Rémedios Varo. Personnage. 

Les portraits des personnages de Rémedios Varo ne font pas partie du réel. Ils ont toujours quelque chose de fantastique, d'utopique. Celui-ci se distingue par son costume, son visage et, en bas de l’œuvre, par le mécanisme qu’il commande de sa main gauche et qui lui permet de se mouvoir. Il nous regarde et son visage est si étrange, par la forme, la couleur, les yeux et le regard que nous nous demandons s’il s’agit d’un humain ou d’un oiseau ou d’un être hybride situé entre les 2. Difficile de dire ou s’achève la chevelure et où commence le costume. S’il s’agit partout d’un costume, car il y a des plumes de différentes couleurs. Même les mains et les pieds n’ont pas une apparence normale, ils sont bien trop longs, les doigts ressemblent à des griffes et les pieds sont très pointus. Pourtant par la forme et par la couleur l’esthétique est au rendez-vous. Les couleurs chaudes et la parure lui donnent une allure noble et royale. L’œuvre est décorative harmonieuse et étonnante. Un peu déconcertante aussi … Mais n’es-ce pas le but du surréalisme de nous déconcerter ? Où commence l’imaginaire et ou s’arrête le réel ? Où débute la réalité et où se termine le rêve ? 

Le personnage est présenté de face assis sur son étrange véhicule. Il n’existe aucun repaire spatial. Le regard du spectateur est tout d’abord attiré par l’étonnant visage du personnage puis par les parures aux couleurs chaudes, ensuite il descend vers son curieux attelage. 

Le modèle est centré sur les lignes de force et les 4 points naturels d’intérêt. Ceux du haut encadrent le visage et les ornements, ceux du bas son moyen de transport. 

Le tiers supérieur de l'espace pictural est réservé au visage et à la coiffure, la partie centrale aux habits, le bas de l’œuvre au moyen de locomotion. 

La toile est construite sur la diagonale ascendante de gauche à droite. Il existe un halo de lumière derrière le modèle et de nombreuses lignes directrices s’éloignent du personnage (chevelure, parure) le mettant ainsi en valeur. 

Détails : 

Le visage est de couleur grise, les yeux ressemblent à ceux d’un oiseau, cheveux et coiffe se confondent. On pense à un Paon qui déploierait son plumage. 

Les pieds sont anormalement longs et pointus. Il en est de même pour les mains dont les ongles ressemblent à des griffes. 

Le personnage est perché sur un engin de locomotion aux multiples petites roues. Son énergie provient du vent par l’intermédiaire des 2 petits moulins à ailettes situés à l’arrière. Ceci le relie aussi et encore au monde de l’air et des oiseaux. 



Lumière : La lumière est située derrière le personnage. Elle forme un halo et se propage dans toute les directions. 

Couleurs : Harmonie entre couleurs chaudes.

Toiles Similaires : 

Maria Rémedios Varo. Vagabond. 

Maria Rémedios Varo. Fahomo Rodans. (1959).

Maria Rémedios Varo. Animal Fantastique. (1959).