English Website



Toutes les Analyses


Realisme.


Carl Spitzweg. (1808 – 1885) . Le Pauvre Poète. (1839). 

Réalisme, Biedermeier.







Laisser un commentaire ou un avis.  


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 


Laisser un commentaire ou un avis.  

Carl Spitzweg. (1808 – 1885) . Le Pauvre Poète. (1839). Réalisme, Biedermeier.

Peintre du Biedermeier allemand Carl Spitzweg aime les scènes originales et anecdotiques. Cette toile pittoresque représente un écrivain allongé sur un matelas. 
Avec sa plume dans la bouche et son bonnet de nuit il regarde ce qu’il a écrit et de sa main droite il dessine le signe Zéro. C’est dire l’opinion qu’il a sur son œuvre ! 
Divers détails : le parapluie pour colmater les fuites, les toiles d’araignée au plafond, son linge qui sèche devant la fenêtre, ces habits éparpillés un peu partout, montrent 
que ses conditions de vie sont précaires. Les piles de manuscrits non publiés à l’avant-plan laissent à entendre qu’il n’a aucun succès. Pourtant la toile reste tendre et presque humoristique. On reconnaît là l’œuvre d’un ancien illustrateur et caricaturiste de presse. 

Le point de vue du spectateur est situé au-dessus du personnage le regard a tendance à descendre. 

Le poète se trouve sur 3 lignes de force et 3 points naturels d’intérêt. 

Les espaces clairs et sombres occupent chacun la moitié de l’espace pictural. 

La toile est construite sur la grand diagonale descendante de gauche à droite. 
Celle-ci exprime la déchéance et la décrépitude. Elle passe sur la fenêtre, le chapeau et la main du poète qui juge son œuvre. 

Détails : 

Ce parapluie sert à protéger le poète des fuites du toit. Il est là depuis un long moment si l’on en juge par les toiles d’araignée. 

La mine et la posture du personnage, et même son geste sont comiques. 

Les manuscrits qui traînent par terre démontrent le peu de succès du poète, la canne, ses problèmes de santé. 

Lumière : La lumière provient d’en haut à droite, d’un dôme ou d’une coupole, elle se concentre comme un faisceau en direction de la zone où se tient le lecteur

Couleurs : Harmonie entre couleurs chaudes. 

Toiles Similaires : 

Carl Spitzweg. Le Rat D Bibliothèque. (1850).
Carl Spitzweg. Moine respirant une Rose. (1850).
Carl Spitzweg. La Visite. (1855).