English Website

 

Toutes les Analyses


Émile Claus. (1849 - 1924). 
 Rencontre sur un Pont. 

Luminisme. 







Laisser un commentaire ou un avis.  


Vidéo : Luminisme.


Plein Écran :

 

 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries  Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous     Qui sommes nous ?    Liens  



Émile Claus. (1849 - 1924). Rencontre sur un Pont. 

Les journées ne sont pas toutes très ensoleillées, de plus il n’y a pas toujours, partout, des effets de lumière. Par temps nuageux un artiste qui sait bien dessiner et qui maîtrise la composition et la couleur peut produire une œuvre intéressante. Il est judicieux de noter que souvent des œuvres ont beaucoup de succès alors qu’elles ne sont pas représentatives du véritable talent d’un artiste. En 1866 alors qu’il possède de graves difficultés financières Claude Monet connaît, avec le portrait de sa future femme, Camille ou la Robe Verte, un véritable succès. Pourtant le tableau est de style académique et n’est pas impressionniste. Les œuvres les plus connues de Renoir sont Le Déjeuner des Canotiers et Le Moulin de la Galette qui sont 2 scènes de genre qui n’ont rien d’impressionniste. Renoir est plus impressionniste dans les portraits individuels, celui de Jeanne Savary (1877) par exemple, que dans ses portraits de groupe. Émile Claus possède le don d’embellir ses œuvres en reproduisant divers types de lumières qui engendrent des atmosphères spéciales d’un charme exquis. 
Mais ce n’est pas le seul don qu’il détient. Cette Rencontre sur un Pont nous démontre qu’il a d’autres talents. 

Le point de vue du spectateur et la ligne d’horizon se confondent. Le regard monte car il est attiré par les personnages puis il remarque l’arbre en fleur à droite, ensuite il redescend pour détailler la végétation. 

Les 2 personnages, l’arbre en fleur ainsi que la rivière sont situés sur 3 points naturels d’intérêt. 

Le tiers supérieur de l’œuvre est réservé au ciel. Les 2/3 inférieurs à la nature. Les 2 personnages sont positionnés à la limite entre ciel et terre. 

L’artiste joue sur l’opposition des lignes horizontales du haut et des obliques du bas. 
Ces horizontales et ces obliques constituent des bases solides sur laquelle reposent des compositions plus sinueuses. 

Détails : 

La forme verticale de cet arbre en fleur s’oppose à la partie gauche de la toile très horizontale. 

La végétation au premier plan est représentée avec précision, application et minutie. 

Lieu de la rencontre ce pont n’est pas véritablement en bon état. 

Lumière : La lumière vient d’en bas à gauche. C’est la lumière matinale d’une journée peu ensoleillée. 


Couleurs : Contraste entre couleurs chaudes et froides, complémentaires. 

Toiles similaires : 

Émile Claus. La Moisson.

Émile Claus. Jeunes paysannes marchant sur les bords de la Lys.

Émile Claus. La Lys à Astene.

Émile Claus. Un Après-midi au Bord de la Rivière.