English Website

 

Toutes les Analyses



Anna Boch (1848 -1936). 
La Porteuse d'Eau.


Luminisme. 









Laisser un commentaire ou un avis.  

Vidéo : Luminisme.


Plein Écran :

 

 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries  Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous     Qui sommes nous ?    Liens  



Laisser un commentaire ou un avis.  


Anna Boch (1848 -1936). La Porteuse d'Eau.

Célèbre surtout pour avoir acheté le tableau de Vincent Van Gogh La Vigne Rouge pour 400 Francs, ce qui fait d’elle la seule cliente de Vincent de son vivant, c’est une collectionneuse avertie. Van Gogh était l’ami de son frère, le peintre Eugène Boch. Elle réunit une importante collection d’œuvres impressionnistes. Après sa disparition cette collection est vendue aux enchères, selon ses volontés, l'argent sert à payer la retraite de ses amis les artistes pauvres. Les autres tableaux ont été légués à différents musées, comme les Musées royaux des beaux-arts de Belgique. Elle est la fille de Victor Boch, l’un des fondateurs de la faïencerie Royale Boch - Keramis de La Louvière, il est aussi fondateur de la société Villeroy & Boch. Elle est tout d’abord impressionniste et fait partie du groupe d’avant garde Les Vingt dont elle est membre à partir de 1886. Elle devient ensuite Luministe influencée à la fois par le fauvisme et le divisionnisme. Comme Émile Claus elle est capable d’adopter plusieurs styles et plusieurs manières de peindre. Une toile comme Durant l’Élévation (1893), est d’un divisionnisme extrêmement serré. D’autres toiles comme Retour de la Messe par les Dunes ou Rivages de Bretagne (1901) sont pointillistes et les couleurs sont à la limite du Fauvisme. Anna Boch apprend à utiliser les couleurs du Fauvisme sans trop s’éloigner de la réalité. Ceci donne des toiles apparentées aux deux mouvements que l’on pourrait qualifier d’impressionnisme Fauve. La Porteuse d’Eau est un sujet souvent abordé par les peintres impressionnistes mais rarement avec autant de lumière et une telle clarté. Surtout Anna Boch maîtrise la technique de l’esquisse à la perfection. Dans ce tableau qu’il faut regarder avec le zoom tout est esquissé, le visage du modèle, mais aussi la couleur des murs, les détails du chemin, le feuillage des arbres… et surtout la touche est vraiment particulière avec de larges coups de brosse mais aussi des demi-cercles, des virgules, des obliques au bout arrondis, le tout tracé d’un geste vif parfaitement maîtrisé. 
On aurait tort d’oublier Anna Boch ou de ne la connaître que parce qu’elle est la seule à avoir prouvé qu’elle a vu le talent de Vincent de son vivant… 

La ligne d’horizon est basse juste au-dessus du tiers inférieur du tableau. Le point de vue du spectateur se situe juste en dessous. Le regard monte pour détailler le personnage puis il détaille les couleurs du feuillage des arbres à droite puis à gauche. 

L’œuvre n’est pas cadrée en fonction du personnage. Ce sont les 2 arbres et l’arche qui se trouvent sur les lignes de force et 3 points naturels d’intérêt. 

Le tiers inférieur de l’œuvre est réservé au chemin et à la terre. Un peu moins des 2/3 supérieurs au ciel aux bâtiments et aux arbres.

L’artiste utilise les verticales et les obliques pour reproduire l’architecture de la rue. 

Détails : 

Lorsque l’on regarde le tableau de loin la représentation de cet arbre semble réaliste, pourtant de plus près on s’aperçoit que les détails ne sont pas dessinés mais esquissés. 

Le chemin est réalisé grâce à de larges coups de brosses comme emboîtés les uns dans les autres peut-être pour figurer des pavés. 

Côté gauche les feuilles de l’arbre sont aussi esquissées, on distingue des demi-cercles, des virgules, des touches arrondies. La couleur des branches : mauves ou violettes, évoque les couleurs du fauvisme plus que l’impressionnisme. 

Lumière : La lumière vient d’en haut. Le soleil est pratiquement à son zénith. Il n’y a pratiquement pas d’ombre. 


Couleurs : Violents contraste entre couleurs chaudes et froides, complémentaires. 

Toiles similaires : 

Anna Boch. Durant l’Élévation.

Anna Boch. Rivage de Bretagne. 1901.

Anna Boch. Retour de la Messe par les Dunes.

Anna Boch. Ruines de Château Gaillard. La Seine. 1903.