English Website


 

Toutes les Analyses


 Julian Coche Mendoza. Pots de terre. 2012.
Huile sur toile. 16 x 12 cm. 
La Fusion entre Matisse et Picasso.



Laisser un commentaire ou un avis.  

 


Site Web de l'Artiste.

 

 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries  Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous     Qui sommes nous ?    Liens  

 Vidéo : Willowood Pottery - Caryn Newman.



Laisser un commentaire ou un avis.  

Julian Coche Mendoza. Pots de terre. Huile sur toile. 16 x 12 cm. 2012.
La Fusion Matisse et Picasso.

Julian Coche Mendoza est le second de 5 frères qui sont tous devenus peintres. Rapidement sa famille décide de l’envoyer à l’école d’art de Guatemala City. Là il explore différents styles et diverses techniques. Il trouve ainsi sa propre voie. Sa culture Maya s’exprime surtout par la couleur. Bien d’autres artistes du Guatemala ont un style proche de l’art naïf. Au départ son style était de type Maya Tz'utuhil mais au contact de l’art moderne et du cubisme celui-ci a évolué. Julian réconcilie Picasso et Matisse. Fauve par la couleur et cubiste par la forme, ses figures géométriques très colorées et imbriquées les une dans les autres sont d’une esthétique rare. 
Son style a été imité et copié par d’autres artistes du Guatemala dont certains ont des galeries à Santiago Atitlan. Mais il est bien l’inventeur de cette manière originale.
Il faut noter que l’art Maya est fauve par la couleur dés ses origines. Dans les fresques Mayas comme celles du site de Bonampak, au sud est du Mexique, qui sont de 792 après J.-C., les couleurs sont déjà éclatantes et variées. On note déjà la présence de couleurs surtout primaires : rouge, bleu, jaune, et secondaires : vert, orange violet. 1100 ans avant Matisse et Derain les Mayas étaient déjà fauves, simplement il n’y avait ni expositions ni galeries pour l’annoncer… 


Le point de vue du spectateur se situe au niveau du visage du personnage. Le regard a tout d’abord tendance à monter puis il redescend en suivant une ligne courbe délimitée par les pots. 

L’œuvre a deux sujets le personnage et les pots. Les sujets se trouvent donc sur les lignes de force droite et gauche entre 2 points naturels d’intérêts. A droite pour les pots à gauche pour le modèle. 

On retrouve les zones couleur de Cézanne qui sont à l’origine du cubisme. Les tons purs dominent. Comme chez les fauves. C’est à dire les couleurs primaires : rouge, bleu, jaune. Les couleurs secondaires : vert violet, orange sont disséminées à côté. Une même zone peut contenir une couleur primaire et une couleur secondaire surtout jaune et orange et rouge et orange. Ces 3 couleurs sont les plus lumineuses qui puissent exister. Le blanc est aussi utilisé pour la chemise. Chaque zone a été identifiée et repérée sur la toile 1 pour une couleur primaire, 2 pour une couleur secondaire. 

Le tableau est construit sur la grande diagonale descendante. Les lignes directrices les plus importants vont vers le bas. 

Détails : 

Au vu du visage, il semble que le potier soit une femme ou un jeune homme. 

Les pieds et les chaussures du personnage sont représentés en raccourci et de manière géométrique. De même on reconnaît à l’arrière plan, la végétation, le tronc des arbres, le feuillage et même le ciel. Ce cubisme analytique reste figuratif. Si Picasso ou Braque avait été au pinceau on aurait du mal à compter les pots. (Une dizaine ici). 


Les pots sont suspendus à une planche de bois dans le dos du personnage. Dans le soucis du détail l’artiste a représenté avec de fines lignes blanches les cordes qui servent à les maintenir. 

Lumière : En dehors de la lumière éclatante contenue par les jaunes les rouges et les oranges il n’y a pas de lumière extérieure. Au vu de la bougie qui sert de lanterne et que le modèle tient de sa main droite il est même probable que la scène se déroule au petit matin avant le lever du soleil, le potier se rend au marché pour vendre sa production et cela signifie souvent un départ très matinal. 

Couleurs : 

Harmonie et contraste.
Contraste entre couleurs chaudes et froides. Contraste entre complémentaires.

Toiles Similaires : 

Julian Coche Mendoza. Paysan. 2012.

Julian Coche Mendoza. Récolte du Maïs. 2012.

Julian Coche Mendoza. Promenade sur la Lac. 2010.

Julian Coche Mendoza. Cueilleur de Maïs. 2010.