Jean-Baptiste Chardin. 
Le Dessinateur.

Théodore Géricault : 
Le Radeau de la Méduse.

Toutes Les Analyses

Murillo. 
Garçons Mangeant 
Raisins et Melon. 




Les Scènes de Genre de Murillo


La vie et l'oeuvre de Murillo
   


 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
 
Qui sommes nous ?  
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  

Murillo. Garçons Mangeant Raisins et Melon. (1645).

En dehors de la peinture religieuse dont une grande partie est réalisée pour Séville, Murillo est aussi surtout célèbre pour des scènes de 
genre représentant les gens du peuple. Le peintre y est très réaliste, d’un réalisme très émouvant car ces images ont pour but de susciter 
la miséricorde comme le souhaite le Concile de Trente (1545-1563) qui, en réponse à la Réforme protestante, réaffirme avec précision les 
dogmes essentiels de l’Église catholique.
Trente influence l'art espagnol du 17ème siècle en demandant que les images frappent les sens, soient compréhensibles par tous et 
respectent les textes sacrés. Murillo est un grand coloriste et il transpose souvent dans ses tableaux, même religieux, des personnages 
observés dans les rues de Séville, des jeunes femmes ou des enfants. Les deux garçons sont gais et respirent la joie de vivre un instant 
simple. Aucun détail n’est oublié jusqu’aux épluchures sur le sol… 

La ligne d'horizon est basse. Les jeunes garçons sont représentés de face. Le centre géométrique de la toile se situe sur le bras du garçon 
tenant le melon.

Les deux personnages sont parfaitement cadrés. 
Chacun sur une ligne de force verticale. 
Les points naturels d'intérêts sont deux mains, une oreille et un genou. 

L’arrière plan est sombre et les couleurs et la lumière de l’avant plan n’en ressortent 
que davantage.

La toile est construite sur la grande diagonale ascendante. Les principales lignes directrices sont montantes.

Le premier garçon est entrain de déguster du raisin, dans son autre main une tranche de melon doit suivre sous peu. Les regards complices 
des deux garçons se croisent.

Sur le sol des restes de melon et de raisins, une feuille de vigne tombée du panier.
Le peintre dans un souci de réalisme montre bien que les pieds des enfants sont sales. 

Ce garçon a la bouche pleine de melon mais il reste prêt à couper une autre tranche si nécessaire.

La scène est éclairée par devant du coté gauche.

Harmonie entre couleurs chaudes.

Le report des couleurs utilisées pour élaborer la toile sur le cercle chromatique indique une harmonie entre couleurs chaudes.