Pierre Paul Rubens.
  
Les Peintres


Pierre Paul Rubens. Érection de la Croix. (1610). 6m x 4,60 m. 












Laisser un commentaire ou un avis.
 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous  
  
Qui sommes nous ?  
 Liens 




Laisser un commentaire ou un avis.  


Pierre Paul Rubens (1577-1640).

C'est le plus important peintre flamand du XVIIe siècle, son style incarne les aspects les plus caractéristiques du baroque nordique.
Il associe une facture extrêmement libre et une couleur riche et lumineuse héritée de l’école vénitienne, à des formes monumentales inspirées par l’œuvre de Michel-Ange. 
Rubens donne naissance à un art exaltant l’être humain, la vie et le mouvement. 

Pierre Paul Rubens est né à Siegen (Westphalie) en 1577, sa famille s’installe à Cologne dès l’année suivante. 
A la mort de Jan Rubens en 1587, sa veuve retourne vivre définitivement à Anvers avec ses enfants.

Après avoir fréquenté une école latine, le jeune Rubens est engagé comme page chez la comtesse Marguerite de Ligne-Arenberg. 
il n’y reste que peu de temps, sa mère le place en apprentissage chez un artiste. Il est successivement l’élève de Tobie Verhaecht, d’Adam Van Noort puis d’Octave Van Veen, trois peintres flamands travaillant dans la mouvance des maniéristes du XVIe siècle italien. Rubens, au talent très précoce, est reçu maître à la corporation des artistes d’Anvers, la guilde de Saint Luc en 1598, à l’âge de vingt et un ans.

Il décide ensuite de partir pour l’Italie, où il rejoignit son frère, afin de parfaire ses connaissances artistiques. 
Dès son arrivée en 1600, il est engagé par le duc de Mantoue, Vincent de Gonzague.
Sa fonction consiste à exécuter des portraits de la famille ducale ainsi que des copies d’œuvres de la Renaissance. 
Au cours des huit mois qu’il passe à Rome il est impressionné par la découverte des vestiges de l’Antiquité, mais aussi par les œuvres de Michel-Ange, de Raphaël et des grands maîtres vénitiens, Le Véronèse, Titien et le Tintoret.

La mort de sa mère, en 1608, ramène Rubens à Anvers où il épouse en 1609 Isabelle Brandt, la fille d’un des plus grands avocats de la ville. 
Son long séjour italien lui a permis de perfectionner sa technique et d’élaborer un style original basé sur la prépondérance des couleurs, 
l’exubérance et la variété des formes et une facilité d’exécution étonnante. À Anvers, Rubens obtient le soutien immédiat de deux éminents protecteurs : Nicolas Rockox, échevin de la ville, mais surtout l’archiduc Albert, gouverneur des Pays-Bas.

C’est à cette époque que le maître réalisa l’Adoration des Mages (1609) et l’Érection de la Croix (1611).
De cette période datent également la Descente de Croix (1612-1614) et l’Enlèvement des filles de Leucippe (1618).

En 1622, Rubens se rend à Paris, à la demande de la reine Marie de Médicis, afin de concevoir et de réaliser un cycle de vingt-quatre tableaux
illustrant la vie de la reine, destinés à orner le palais du Luxembourg nouvellement construit.
La même année, le roi Louis XIII lui commande douze cartons de tapisserie consacrés à l’Histoire de Constantin.