Jean Marie Barre : C'était celle du Docteur.

Alfred Sisley : Matin brumeux, 
chez les voisins.

Edgar Degas : Danseuses.

Mary Cassat : Le Bain.

Edgar Degas son Oeuvre 

Les Choristes. Edgard Degas. 




English Website


Analyses




Laisser un commentaire ou un avis.  

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

 Accueil     Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous     Qui sommes nous ?   Liens 



Edgar Degas (1834 -1917). Les Choristes (1877). Pastel : 32 x 27 cm. 

C’est à partir de 1867 que Degas se dégage du piège noir des représentations sans concession de la condition de l'homme dans la vie 
moderne par une pirouette étourdissante : Le Ballet, l'Opéra, les Danseuses, les tableaux de scène et de théâtre. Cet univers devient vite 
un refuge et son sujet artistique dominant car dans la danse ou la musique les artistes sont toujours en harmonie entre eux. En fait la 
Danse et les Arts de la scène expriment une esthétique totalement absente de la vie quotidienne de cette époque. Degas voit dans le 
ballet et les scènes de théâtre un sujet idéal d'observation du mouvement rapide et une vaste possibilité de composition spatiale, offerte 
par toute la surface de la scène. A l'opéra Degas fait partie du décor, il esquisse, il dessine, personne ne s'étonne de sa présence mais 
l'essentiel de son œuvre est peinte en atelier. Cette période est aussi celle du début de la photographie, qu'il pratique avec succès, 
celle-ci commence à voir le jour et Degas semble dire à travers ses toiles : " je peux représenter le mouvement et la grâce d'un instant 
aussi bien qu'un appareil photographique ". L'ensemble de son œuvre de peintre se caractérise par son approche véritablement objective 
des sujets traités, l'extrême souci du réalisme, du dessin exact, la recherche et l'étude du mouvement. Les Choristes ou les Figurants 
(autre nom de la toile), sont centrés sur les 4 lignes directrices et les 4 points naturels d’intérêts de l’œuvre. 
Le centre géographique du tableau se situe au beau milieu des choristes, ceci n'est pas courant chez Degas qui éloigne souvent ses 
personnages du centre. Une grande partie de l'espace pictural est constitué de vide : la scène sur le devant et le décor à l'arrière plan. 
La toile est construite sur la grande diagonale descendante de gauche à droite. 

C’est l’alignement des choristes qui donne cette impression très nette. Pourtant de nombreuses lignes directrices sont montantes. Comme 
dans bien des œuvres de Degas les deux diagonales sont utilisées. 
Ces 3 personnages en train de chanter semblent en parfaite harmonie.
Cette épée brandie donne une impression de mouvement. 

La technique du pastel ne permet pas une grande précision ni un rendu parfait des détails, par contre elle est bien indiquée pour saisir un 
instant fugace, comme un instantané en photographie avec un gros avantage par rapport à la photo à cette époque : la couleur. 
Vers l’avant l’espace vide est réservé à la scène mais les choristes ont les mains tendues 
ce qui souligne un peu plus le rendu du mouvement. 

La lumière provient du coté gauche, en bas. Il s’agit d’un éclairage de scène situé devant celle-ci. 
Le report des couleurs utilisées pour élaborer le tableau sur le cercle chromatique indique une harmonie d'analogie entre couleurs chaudes.
Les différentes nuances de gris utilisées rehaussent cette harmonie.