English Website

 

Toutes les Analyses


 
Diego Velázquez. (1599 – 1660).Diego Velázquez. (1599 – 1660). L’Infante Marguerite en Bleu. (1659). 127 × 107 cm. Huile sur toile. Peintre-analyse.com. Le 11.02.2015. 

Art Baroque

Les Secrets cachés et la leçon de Velázquez.

Bien que reconnue mais oubliée, et négligée durant 205 ans, l’œuvre de Diego Velázquez est redécouverte à partir de 1865 lorsque Renoir et Manet font le voyage au Prado à Madrid pour voir ses toiles. 

Ce faisant ils découvrent et appréhendent Velázquez d’une nouvelle manière, avec leur yeux d’ impressionnistes. Manet déclare que Velázquez est le : « peintre des peintres » et le : « plus grand peintre qui ait jamais existé ». 

Pourquoi ? Comment ? C’est ce que nous vous révélons ici. 
Déclarer que Velázquez est un peintre pré impressionniste ou trouver des parentés techniques entre Velázquez et les impressionnistes français est une chose simple. Bien que ce ne soit pas rigoureusement exact. 
Montrer pourquoi et comment et le prouver est plus compliqué. C’est une chose que le multimédia peut faire. Et c’est ce que nous allons faire ici. 

Attention ! Que personne n’inverse le cours de l’histoire. 
Lorsque Velázquez, un an avant sa mort, peint l’Infante Marguerite en Bleu il n’a jamais vu une œuvre impressionniste. 

En 1659 personne ne peut imaginer que l’impressionnisme va exister un jour.

Murillo.









Laisser un commentaire ou un avis.  

Zoom sur la toile. Loupe.
 

 


Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 Accueil  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries  Artistes    Jeux    Annonces    Boutique  Contactez-nous     Qui sommes nous ?    Liens  

Vidéo : Toiles à la loupe. Zoom. 





Laisser un commentaire ou un avis.  


Diego Velázquez. (1599 – 1660). L ’Infante Marguerite en Bleu. (1659). 127 × 107 cm. Huile sur toile. Peintre-analyse.com. Le 11.02.2015. 

Les Secrets cachés et la leçon de Velázquez.

Bien que reconnue mais oubliée, et négligée durant 205 ans, l’œuvre de Diego Velázquez est redécouverte à partir de 1865 lorsque Renoir et Manet font le voyage au Prado à Madrid pour voir ses toiles. Ce faisant ils découvrent et appréhendent Velázquez d’une nouvelle manière, avec leur yeux d’ impressionnistes. Manet déclare que Velázquez est le : « peintre des peintres » et le : « plus grand peintre qui ait jamais existé ». Pourquoi ? Comment ? C’est ce que nous vous révélons ici. Déclarer que Velázquez est un peintre pré impressionniste ou trouver des parentés techniques entre Velázquez et les impressionnistes français est une chose simple. Bien que ce ne soit pas rigoureusement exact. Montrer pourquoi et comment et le prouver est plus compliqué. C’est une chose que le multimédia peut faire. Et c’est ce que nous allons faire ici. Attention ! Que personne n’inverse le cours de l’histoire. Lorsque Velázquez, un an avant sa mort, peint l’Infante Marguerite en Bleu il n’a jamais vu une œuvre impressionniste. En 1659 personne ne peut imaginer que l’impressionnisme va exister un jour. 

Peintre de la cour d’Espagne, Velázquez a représenté plusieurs fois Marguerite Thérèse d’Espagne. C’est elle qui apparaît au centre dans la célèbre toile Les Ménines (1656) et dans l'Infante Marguerite autre toile peinte en 1659. Ici l’Infante a 8 ans, son visage est sérieux et solennel, certainement par timidité. Ses yeux sont gris bleu. Elle tend le bras droit pour montrer la décoration de sa robe, sa main gauche tient une pelisse marron. Elle est vêtue d'un costume hypertrophié bleu foncé décoré de passements d'or, elle porte une chaîne en or sur la poitrine et au-dessus une broche. C’est un portrait baroque classique qui ne présente aucune difficulté pour Velázquez, habitué depuis longtemps à cet exercice. 
Le peintre peint l’enfant parfaitement, avec réalisme, mais il va faire du vêtement le véritable sujet de son œuvre et ce d’une manière totalement révolutionnaire. Lorsque Renoir et Manet en 1865 viennent voir le tableau au Prado ils le voient de près. Comme vous ne le voyez pas ici. Pour le voir de prés il faut utiliser le zoom et regarder le vêtement, les galons d’or, la chaîne en or, la broche. Sur un fond sombre et des couleurs froides Velázquez ajoute de multiples touches de jaune, d’orange et de doré pour accrocher la lumière. Ses petits points vifs et chauds sur une couleur froide produisent un effet impressionniste, presque pointilliste. Voilà ce qu’ont vu Renoir et Manet en regardant l’œuvre de prés. Vu au Zoom le vêtement de l’Infante est une toile impressionniste 200 ans avant l’impressionnisme ! Nous avons retrouvé des couleurs similaires utilisées de la même manière dans des œuvres de Monet et Van Gogh… Voilà pourquoi Manet déclare que Velázquez est le plus grand peintre qui ait jamais existé, parce que Velázquez, 200 ans avant, a pressenti et imaginé l’Impressionnisme… Renoir et Manet voient la toile de prés en 1865, date à laquelle Monet n’a pas encore peint Impression Soleil Levant (1872), toile qui donnera son nom au mouvement. La première exposition du groupe impressionniste se déroule en 1874. Donc en 1865, devant l’Infante Marguerite en Bleu, Renoir et Manet découvrent le secret caché de Velázquez et ce peintre disparu depuis 205 ans leur donne ainsi une immense leçon de peinture. 
Du Baroque l’histoire de l’Art retient les peintres flamands : Rubens, Rembrandt, Van Dyck, Italiens comme le Caravage. Le Baroque espagnol a longtemps été négligé. Mais ce que nous indiquons ici montre que Velázquez a plus d’influence dans l’histoire de l’Art que bien d’autres peintres baroques. Velázquez ouvre la porte à la modernité… 

Le point de vue du spectateur est situé en dessous du visage de l’enfant. Intuitivement le spectateur comprend rapidement que le modèle n’est pas le véritable sujet du tableau et son regard descend rapidement pour détailler le vêtement. 

Les 4 points naturels d’intérêt sont sur le vêtement. 

Le vêtement occupe plus des 2/3 de l’espace pictural. 

La toile est une succession d’horizontales. La seule diagonale est la chaîne. La Forme générale est un triangle. 

Détails : 

Comme Velázquez, Monet utilise de petites touches de couleurs chaudes sur un fond froid (bleu), pour représenter les lumières se reflétant sur l’eau. 

La couleur de fond de la robe de l’Infante, même aux endroits où il n’y a pas de points lumineux, ressemble à des effets impressionnistes. 

La manière dont Velázquez traite les galons dorés au bas de la robe et les couleurs qu’il utilise rappellent la touche de Van Gogh dans la Nuit Étoilée sur le Rhône. (1889). 

Lumière : 

La toile est éclairée d'en bas à gauche.
Les petites touches jaunes, oranges, dorées ont pour but de représenter les reflets de la lumière. Velázquez guette les effets de lumière comme Boudin, Monet, Van Gogh 200 ans plus tard. 

Couleurs.

Harmonie et contraste.

Contraste entre couleurs chaudes et froides.
Contraste entre couleurs complémentaires. 

Toiles similaires : 

Diego Velázquez. (1599 – 1660). Le Prince Balthazar Carlos à Cheval. Détail. (1635).

Diego Velázquez. (1599 – 1660). Portrait du Nain Sebastián de Morra. (1645, Musée du Prado, Madrid).

Diego Velázquez. (1599 – 1660). Le Prince Philippe Prosper (1659).