English Website





Toutes les Analyses


Gustav klimt. La Vierge. (1913). Art Nouveau








Laisser un commentaire ou un avis.  

 



Envoyer cette page à un(e) ami(e)
 

 
Accueil
  Analyses  Newsletter   Mouvements  Peintres  Genres  Techniques   Histoire   Musées  Expositions   Galeries   Artistes    Jeux    Annonces    Boutique Contactez-nous    
Qui sommes nous ?
   
 Liens 



Laisser un commentaire ou un avis.  


Gustav klimt. La Vierge. (1913).Art Nouveau. 190 x 200cm 

La Vierge ou La Jeune Fille illustre un des thèmes cher à Klimt : la conversion de la vierge en femme ou la perte de la virginité chez la femme. 
La toile est circulaire, semblable à une spirale de fleurs et d’ornements décoratifs symboliquement féminins. L'emploi d'une accumulation de petits motifs ornementaux stylisés et l'illustration de thèmes d'inspiration érotique sont deux caractéristiques de l'art de Gustav Klimt. Si l’on se concentre sur l’œuvre on découvre que le personnage central semble dormir mais que les corps à droite et à gauche symbolisent ses jambes ouvertes et que la robe au centre, au motif bleu, est un symbole masculin. Voilà toute l’ambiguïté de Klimt, cacher derrière de l’ornemental quelque chose que l’on ne peut pas ou que l’on ne doit pas montrer, surtout à son époque. 

Le point de vue du spectateur se situe au niveau de la jeune femme qui dort mais le regard a tendance à tourner et à suivre le mouvement rotatif de l’œuvre. 

Les visages féminins se trouvent au-dessus de la ligne de force horizontale haute, entre 2 points naturels d’intérêt, comme s’ils voulaient s’élever vers le ciel. 
Le reste de l’œuvre en dessous ne concerne que la robe, les fleurs, et les motifs décoratifs. 

En haut les visages, au centre la robe et de chaque côtés les fleurs et les éléments décoratifs. 

La toile est un grand tourbillon et en son centre si l'on considère les éléments bleus et verts la scène peut-être 
considérée comme osée… Une femme, jambes grandes ouvertes, s'offre... Mais cette lecture est difficile et dissimulée 
par la multitude des couleurs.

Détails : 

Comme souvent chez Klimt, surtout pour les visages, le dessin est précis et le modèle est très délicatement représenté. 

La forme de couleur verte et rouge fait penser au corps d’un homme qui enlace la femme en dessous. 

Les motifs floraux de la robe, tout en rondeur et en spirales sont très féminins. 

Lumière : L’œuvre semble éclairée d’en dessus de façon circulaire. 

Couleurs : Contraste entre couleurs chaudes et froides. Contraste entre couleurs complémentaires.

Toiles Similaires : 

Gustav Klimt. Le Baiser. (1907-08). 

Gustav Klimt. Danaé. (1907). 

Gustav Klimt. Portrait d’ Adèle Bloch-Bauer. (1907).